Nouvelles de la société 6 min

Étude Remote : Près de 7 entreprises sur 10 estiment que les modes de travail distribués à l'échelle mondiale renforcent la rétention des collaborateurs et l’attractivité des candidats

14 mars 2023

Partager

share to linkedInshare to Twittershare to Facebook
Link copied
to clipboard

Alors que les entreprises continuent d'investir dans une répartition mondiale des effectifs, une nouvelle étude de Remote révèle que :

  • Les collaborateurs répartis à l’échelle internationale sont de plus en plus nombreux, avec 44 % des entreprises indiquant une augmentation du nombre d'employés à temps plein à l'étranger,

  • Les recruteurs s’ouvrent à de nouveaux horizons dans le but de favoriser la rétention et la productivité des équipes, et d’accéder aux meilleurs talents,

  • 72% des entreprises, disposant d’équipes distribuées, confirment un regain de la productivité.

Paris, le 14 mars 2023 – Remote, leader en matière de création, de gestion et de soutien des effectifs distribués à l'échelle mondiale, publie aujourd’hui une nouvelle étude intitulée «Remote Workforce Report 2023 ». Cette enquête explore la manière dont les travailleurs à distance transforment le fonctionnement des entreprises dans le monde entier, et comment ces modes de travail améliorent la qualité de vie et les conditions de travail des employés.

Alors que le débat autour du télétravail fait rage, de nouvelles formes d'entreprises commencent peu à peu à émerger : celles qui se dotent de collaborateurs répartis de manière permanente et qui télétravaillent dans plusieurs endroits, souvent dans plusieurs pays. Le rapport de Remote révèle que ces sociétés enregistrent des avantages significatifs en matière d'attractivité et de rétention des talents :

  • 60% des dirigeants sondés affirment que le nombre de candidats qualifiés a augmenté depuis qu'ils sont passés à un modèle distribué

  • 69% de ces entreprises distribuées estiment que la rétention des employés a été favorisée, et 57% d’entre elles déclarent que cette organisation facilite le recrutement

  • 72 % des personnes interrogées, travaillant à l'échelle internationale, soulignent une plus forte productivité à la suite de l'introduction de ce modèle

Les participants ont par ailleurs noté que si les modèles de travail distribués permettent de réduire certains coûts, ils ne sont pas principalement motivés par des économies à court terme. En réalité, si 53 % d’entre eux affirment que les charges de personnel ont augmenté, les données indiquent que cette hausse n'est pas liée aux employés. Elle serait plutôt due aux dépenses supplémentaires engagées pour l'acquisition de bureaux ou encore les frais juridiques liés à l'ouverture de nouvelles entités à l'étranger.

Pourtant, plus de la moitié des répondants (55 %) préfèrent recruter un candidat qualifié même s'il vit dans un autre pays, en raison des avantages considérables qu'offre le modèle de travail distribué.

« Notre étude démontre que le travail distribué ne change pas seulement la qualité de vie des employés, mais optimise également le mode de fonctionnement des entreprises. Il favorise l'efficacité, améliore la productivité, renforce la rétention des collaborateurs, et permet d’accéder à de meilleurs viviers de talents. Grâce à ces avantages concurrentiels indéniables, nous commençons déjà à voir apparaître davantage d'entreprises distribuées en tant que leaders de l'économie mondiale », explique Job van der Voort, co-fondateur et CEO de Remote.

Les dirigeants plus optimistes que les employés à l'égard du travail à distance

En 2022, tant les employés que les employeurs étaient confiants quant à la montée en puissance du travail à distance au cours des cinq prochaines années. Aujourd'hui, les dirigeants sont toujours optimistes et estiment que le télétravail est un moyen de faciliter la répartition des effectifs. L'étude révèle ainsi que deux tiers (66 %) d’entre eux pensent qu'à l'avenir, les effectifs répartis seront plus courants que les équipes exclusivement locales.

Cependant, du côté des collaborateurs, les avis sont plus partagés : 43 % d'entre eux prévoient une plus grande dispersion géographique de leurs entreprises à l'avenir, tandis que 45 % pensent qu’elles se localiseront davantage. Les employés sont en grande partie divisés en fonction de leur situation actuelle. Ceux qui travaillent déjà entièrement ou partiellement à distance ont tendance à croire que le travail à distance continuera à se développer, contrairement à leurs homologues en présentiel.

Des perspectives prometteuses pour le travail distribué selon les nouvelles générations

Il existe également une différence significative de perspective entre les générations : 48 % des Gen Z, 47 % des milléniaux et 39 % des Gen X affirment que leur entreprise sera de plus en plus répartie géographiquement. En comparaison, seuls 18 % des baby-boomers sont de cet avis.

Cette tendance pourrait être expliquée par une plus grande ouverture des jeunes générations à l'égard des nouveaux modes de travail. En effet, 80 % des Gen Z souhaitent travailler dans un pays autre que celui où se situe le siège de leur entreprise, contre 74 % des milléniaux, 61 % des Gen X, et seulement 40 % des baby-boomers.

Parmi les personnes appartenant à la génération des baby-boomers, 21 % d'entre elles affirment ne voir aucun avantage à pouvoir travailler depuis d’autres endroits, contre 95 % pour les générations plus jeunes. À l’inverse, 42% des Gen Z seraient prêts à quitter leurs emplois actuels pour travailler à distance.

Le défi persistant d’engager les équipes distribuées

Si l'étude montre les avantages incontestables des modèles de travail distribués, elle remonte toutefois des obstacles à surmonter tant pour les entreprises que pour leurs équipes. Les deux camps ont désigné le maintien de l'engagement des collaborateurs comme l'un de leurs principaux défis, 31 % des dirigeants et 34 % des employés. Puisque l'engagement des employés est lié à leur expérience, il devient nécessaire pour les entreprises distribuées de s'assurer que leurs équipes se sentent valorisées, soutenues et capables de s'épanouir dans leur travail, quel que soit l'endroit d'où elles se connectent.

Méthodologie de l’étude et terminologie

L’étude « Remote Workforce Report 2023 » a été menée auprès de 1 581 dirigeants d'entreprise, collaborateurs et entrepreneurs en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Asie et en Océanie. Les entretiens ont été conduits par Clearpath en octobre et novembre 2022, avec un échantillonnage en boule de neige.

Les « effectifs distribués » renvoient à des équipes composées de personnes réparties sur plusieurs sites. Il peut s'agir d'une organisation basée sur le télétravail, mais pas nécessairement. Par exemple, les membres d'une équipe en télétravail peuvent tous être situés au sein d'une même ville, alors qu'une équipe distribuée comprend des personnes dans plusieurs endroits, souvent dans plusieurs pays.

Press and media inquiries: press@remote.com
Other inquires: https://remote.com/contact-us