Le guide d'emploi de Remote pour

Iran
iran flag

Iran : pour une personne ou toute une équipe, le guide local de Remote pour embaucher des employés et faire appel à des freelances vous accompagne dans vos premiers pas. Remarque : les services d'Employer of record de Remote ne sont pas encore disponibles pour ce pays (Iran).

  • Capitale

    Téhéran

  • Devise

    Rial iranien (﷼, IRR)

  • Langues

    Persan

  • Population

    83 183 741

Services proposés dans ce pays :
Indisponible
A cliff with red sand and a blue sky.

Données clés

Iran Map Illustration
  • Capitale

    Téhéran

  • Devise

    Rial iranien (﷼, IRR)

  • Langues

    Persan

  • Population

    83 183 741

  • Facilité de faire des affaires

    Moyenne

  • Indice du coût de la vie

    N/A

  • Fréquence de la paie

    N/A

  • TVA – taux standard

    10 %

  • PIB – taux de croissance réelle

    4 % (2021)

L'Iran est un pétro-État de plusieurs billions de dollars qui détient les quatrièmes réserves de pétrole au monde (soit plus de 10 % des réserves prouvées de pétrole) dans de riches gisements tels que les champs pétrolifères d'Ahvaz, de Marun et d'Aghajari. L'Iran possède également les quatrièmes plus grandes réserves de gaz au monde.

À l'instar des États du Golfe voisins, une grande partie de cette richesse pétrolière a été consacrée à d'ambitieux projets d'infrastructure qui ont transformé le paysage montagneux et semi-aride de la nation en une mosaïque du XXIe siècle de gratte-ciel, de stations balnéaires et d'autoroutes ultramodernes.

La révolution islamique de 1978-1979 a abouti au renversement du Shah et de la monarchie iranienne et a conduit à l'avènement d'un religieux musulman du nom de Ruhollah Khomeini.

Au lendemain de la révolution, l'Iran entretient des relations difficiles avec l'Occident et fait l'objet d'un certain nombre de sanctions interdisant aux entreprises des États-Unis et d'une grande partie de l'Occident de faire des affaires avec l'Iran.

La République islamique est une puissance régionale située stratégiquement le long du golfe Persique et du détroit d'Ormuz - c'est l'une des voies maritimes les plus importantes au monde, par laquelle transitent 25 % du transport mondial de pétrole et 33 % du GNL

Iran : développez votre équipe avec Remote

À noter : nous sommes en train de créer notre propre entité en Iran afin de vous proposer les meilleures solutions d'emploi pour vos employés. Toutefois, nos services d'Employer of record ne sont pas encore actifs dans ce pays.

Pour employer en Iran, une entreprise doit posséder une entité juridique locale, ou utiliser une solution d'emploi à l'international. Le développement des processus nécessaires à la gestion de la paie, des avantages sociaux, des taxes et de l'intégration dans des pays comme l'Iran peut vite devenir compliqué, surtout sans expertise locale.

Si vous souhaitez commencer à embaucher dans ce pays, optez plutôt pour une solution d'emploi à l'international comme Remote. En tant que partenaire, nous permettons à votre entreprise d'employer des collaborateurs facilement et rapidement, à moindre coût et en toute conformité avec la législation locale.

Dans les pays où nous proposons nos services d'EOR, Remote assume la responsabilité et les risques juridiques liés à l'emploi à l'international : vous pouvez ainsi vous concentrer sur l'embauche des meilleurs talents et le développement de votre entreprise.

Risques de requalification de contrat

Iran : ce pays, comme de nombreux autres, observe un régime différent pour les freelances ou travailleurs indépendants et les employés à temps plein. Ici, la requalification de contrat des freelances peut entrainer des amendes et des pénalités pour l'entreprise fautive.

Guide de l'emploi : Iran

En Iran, les droits des travailleurs sont détaillés dans plusieurs lois, notamment :

  • la Constitution de 1979 de la République islamique d'Iran

  • le Code du travail (Rooznameh Rasmi) de 1991

  • le Code civil de la République islamique d'Iran du 23 mai 1928

Ces textes garantissent un salaire égal pour un travail égal, un environnement de travail sûr et des protections contre la discrimination fondée sur l'âge, le sexe, la religion et la race.

Au cours du processus d'embauche, les questions les plus fréquentes portent sur le salaire minimum, le paiement des heures supplémentaires et le minimum de congés payés.

Salaire minimum

Le salaire minimum iranien est fixé à 11 112 690 IRR (262 $) par mois.

Des avantages sociaux compétitifs en Iran

Chez Remote, nous avons à cœur de façonner avec vous la meilleure expérience possible pour votre équipe. Nous ouvrons la voie en pratiquant un « intéressement juste », où les employés des quatre coins du monde ont accès aux avantages statutaires et complémentaires dont ils ont besoin pour s'épanouir (et qui vous permettront d'attirer les meilleurs talents locaux).

Si notre entité juridique en Iran n'est pas encore prête à ouvrir ses portes, nos avantages sociaux sont disponibles dans tous les pays et adaptés aux besoins locaux de vos employés. Généralement, nos offres contiennent au moins un des avantages suivants :

  • Assurance santé privée

  • Soutien en matière de santé mentale

  • Soins ophtalmiques

  • Plan d'épargne retraite

  • Soins dentaires

  • Assurance vie et invalidité

Iran : impôts

Découvrez l'impact des taxes sur l'emploi et des taxes statutaires sur votre service de paie et les salaires de vos employés du pays suivant : Iran.

  • 14 %

    Sécurité sociale

  • 6 %

    Cotisations maladie et maternité

  • 3 %

    Assurance chômage

Les types de congés

Les employés iraniens ont droit à un mois de congés payés par an, en plus des jours fériés officiels. Pour les travailleurs employés depuis moins d'un an, les congés annuels seront calculés proportionnellement à leur temps de travail au cours de l'année concernée.

Les travailleurs effectuant un travail dangereux et physiquement éprouvant ont droit à cinq semaines de congés payés par an, dont une partie doit être prise au cours de chaque semestre.

La résiliation de contrat

Procédure de licenciement

La loi iranienne stipule que les contrats de travail prennent fin automatiquement dans les situations suivantes :

  1. Décès d'un employé

  2. Retraite d'un salarié

  3. Invalidité totale d'un salarié

  4. Expiration du contrat de travail ou achèvement des tâches prévues dans le contrat

  5. Démission du salarié

L'employeur est tenu de payer toutes les prestations revenant à l'employé dans l'un des cas mentionnés ci-dessus.

Outre ces raisons, les contrats peuvent également être résiliés pour cause de négligence ou de mauvaise conduite, et toute décision de licenciement d'un employé doit être approuvée par le Conseil islamique du travail ou le Conseil discrétionnaire du travail.

Délai de préavis

Le code du travail iranien ne prévoit pas de délai de préavis pour le licenciement des employés et la décision de licencier un travailleur doit être approuvée par les autorités.

Indemnités de licenciement

La législation iranienne prévoit des indemnités de départ et de cessation d'emploi si un salarié est suspendu abusivement, licencié (ou mis à la retraite), ou handicapé et incapable d'exercer son activité professionnelle normale.

  1. Suspension - Si une commission des conflits du travail estime qu'un employé a été suspendu sans motif, l'employeur est tenu de réintégrer le travailleur en question et de payer tous les dommages-intérêts (c'est-à-dire les salaires et avantages perdus) résultant de la suspension injustifiée.

  2. Licenciement et retraite - Les employeurs sont tenus de verser aux salariés licenciés et retraités une indemnité de licenciement égale à un mois de salaire (soit 30 jours) pour chaque année de travail au service de l'employeur.

  3. Handicap - Les employés handicapés ont droit à 30 jours de salaire pour chaque année passée au service d'un employeur. Ce droit à l'indemnité de licenciement passe à 60 jours de salaire si l'employé est invalide ou incapable en raison de la nature de son travail, de ses conditions de travail, etc.

Périodes de probation

Limité à un mois pour les travailleurs non qualifiés et semi-qualifiés et à trois mois pour les travailleurs qualifiés et spécialisés. Les employeurs peuvent licencier les travailleurs en période d'essai sans préavis, mais ils sont tenus de leur verser le salaire qu'ils auraient gagné pendant toute la période d'essai.

Les travailleurs qui démissionnent pendant la période d'essai n'ont droit qu'au salaire qu'ils ont gagné pendant la période où ils ont été employés.